Program français

 

Titre de la conférence

Intervenant(e)

09.00 - 09.30

Arrivée

 

09.30 - 10.00

Mots de bienvenue

Marion Neumann

10.00 - 10.50

 

NN

10.50 - 11.40

Mécanismes neurobiologiques des psychédéliques : quel impact sur la question de la culture de conscience ?

Ansgar Rougemont-Bücking

11.40 - 12.00

Pause

 

12.00 - 12.50

Kétamine: la petite sœur (moins troublante) du LSD ?

Catherine Duffour

12.50 - 14.30

Pause lunch

 

14.30 - 15.20

La sagesse interdit : une voyage a l’origine du sentiment spirituel

Stephan Schillinger

15.20 - 16.10

Quelle place pour les professionnels non-médecins dans la consolidation des thérapies psychédéliques

Dahlila Spagnuolo

16.10 - 16.30

Pause

 

16.30 - 18.00

Podium d’étique

Modération : Marion Neumann

Avec tous les intervenants de la journée

Quels enjeux pour l‘implémentation des psychédéliques en médecine et en société ? Est-ce que les agendas sont compatibles ?

18.00 - 19.00

Pause

 

19.00 - 20.00

Voyage Sonore

Heike & Peter Heß und Joel Olivé

20.00 - 20.30

Pause

 

Dès 20.30

Party avec les Neuronautes !

Luzi Bader & Bruno Haag

Détails du programme

Mécanismes neurobiologiques des psychédéliques : quel impact sur la question de la culture de conscience ?

von Ansgar Rougemont-Bücking 

 

Au niveau neurobiologique, les substances psychédéliques modifient la communication entre les centres cérébraux, ce qui permet un flux d'information inédit et curatif. D'un point de vue phénoménologique, ce processus peut être compris comme une recontextualisation : Un nouveau regard sur "l'ici et maintenant" devient possible, révélant des évidences à la fois libératrices et effrayantes. Ces prises de conscience ne concernent pas seulement la réalité de l'individu, mais aussi celle du collectif. La question se pose donc de savoir quoi faire de ces aperçus au quotidien. Ceci est le domaine de l'intégration. La culture de la conscience est une méthode qui aide à l'intégration. Il s'agit d'atteindre la plus grande autonomie possible pour l’expérience de sa propre conscience au niveau intellectuel et émotionnel et d'assumer la responsabilité pour sa vie. L'exposé met en lumière différents aspects de la culture de la conscience en tant que composante élémentaire d'un processus de transformation qui peut – bien sûr - également avoir lieu en dehors de l'expérience psychédélique.

 


Kétamine: la petite sœur (moins troublante) du LSD ?

von Catherine Duffour 

 

La kétamine est utilisée depuis les années 60 dans le domaine de l'anesthésie. Cette substance dissociative a une marge de sécurité relativement large. Son potentiel addictif, évoqué surtout dans des contextes de fêtes, est souvent présenté dans la presse grand public. Pourtant, il est admis que cette molécule soit utilisée en « off label » en psychiatrie. La kétamine possède des vertus thérapeutiques considérables pour différentes indications psychiatriques (dépression chronique, ESPT). Tout thérapeute s’intéressant aux thérapies psychédéliques devrait connaître cette substance en raison de sa facilité d’accès, de son coût peu important, de son effet rapide, de la courte durée des (éventuels) effets indésirables et de son pouvoir introspectif. Avant d’initier une thérapie psychédélique à base de LSD, dont les séances sont particulièrement longues, énergivores et très coûteuses, une idée serait de réaliser des séances préliminaires avec cette molécule. Cette conférence abordera les différentes questions qui se posent quant à l’utilisation de ce médicament dans la pratique psychiatrique courante.

 


La sagesse interdit : une voyage a l’origine du sentiment spirituel

von Stephan Schillinger

 

Des breuvages mythiques décrits dans les textes fondateurs des religions orientales aux états modifiés de conscience des plus grands prophètes, en passant par la nature originelle de l’eucharistie chrètienne, nous explorons ce qu’Huston Smith, l’historien religieux le plus influent du XXe siècle, appelait „le secret le mieux gardé de l’histoire“. Rigoureusement et abondamment sourcée, cette conference explore des questions et des hypothèses révolutionnaires sur la nature de la réalité et des expériences psychédéliques permettant d’accéder aux états de conscience élargis présentées ici comme l’origine du sentiment spirituel.

 


Quelle place pour les professionnels non-médecins dans la consolidation des thérapies psychédéliques

von Dahlila Spagnuolo

 

A l’heure actuelle, les psychédéliques peuvent être utilisés légalement dans le cadre scientifique et médical uniquement sur autorisation de l’Office Fédérale de la Santé Publique (OFSP) obtenue par les médecins. Alors comment faire si vous êtes psychologue, infirmier-ère, ethnologue, étudiant-e ou psychonaute et que vous souhaitez contribuer à ce type d’accompagnement ? Nous verrons ensemble quelles solutions s’offrent à vous. Quelles sont les qualités requises et essentielles pour guider de manière thérapeutique une personne avec des psychédéliques ? Au-delà des diplômes universitaires et des formations en traumatologie, il pourrait être nécessaire, voir primordial de posséder également de l’expérience en psychologie transpersonnelle et des connaissances sur les états altérés de conscience, voir même transcendantaux. En effet, il n’est pas rare de vivre un état mystique ou paroxystique durant une séance de thérapie assistée par substances. Des changements radicaux, des prises de conscience difficiles à gérer et des remises en question existentielles peuvent en découler. Les conséquences qui s’observent à la suite d’un voyage intense ne sont pas à négliger et apparaissent comme tout aussi importantes à encadrer. A ce sujet, je vous parlerai des témoignages de patient-e-s à qui je propose des suivis d’intégration des expériences psychédéliques et comment j’ai adapté mes outils et cadre de référence pour accueillir leurs précieux récits.

 

Scroll to top